RETOUR À "ANCIENNE FÉDÉRATION"

La fête nationale du 14 juillet 2009,

célébrée par les PGIG et 26 élèves de Strasbourg


1  - Programme des trois jours

2 - L'esprit des gestes effectués

3 - Le Ravivage de la Flamme

4 - Les témoignages des élèves

1 - Programme des trois jours

A partir de 1984, la Fédération a progressivement associé la jeunesse aux solennités de la fête nationale du 14 Juillet, essentiellement le ravivage de la Flamme sacrée sur la tombe du Soldat inconnu. Elle a invité à ses côtés, des enfants d'abord puis, chaque année, un groupe de lycéens ou collégiens d’une région de France.

Ce sont désormais 16 groupes de jeunes qui ont partagé avec les PGIG ce geste de mémoire et de respect.

Cette année, 26 jeunes, scolarisés au collège La Robertsau de Strasbourg, accompagnés de 3 enseignants avaient été invités. Ces élèves composent une chorale dirigée par leur professeur d'éducation musicale et de chant choral, M. Daniel Elbaz.

Dans l'escalier


Brienne_cours400
À l'hôtel de Brienne, less hôtes de la Fédération, avec la présidente des PGIG d'Alsace (à droite), le secrétaire général de la FNPGIG, André Henry (au centre) et le trésorier général, Bernard Legrand (à droite).

Arrivés le 13 juillet vers midi en gare de l’Est de Paris, ils devaient, après un moment de repos, se retrouver à 17 heures à l’Hôtel de Brienne, résidence du ministre de la défense, pour la garden party qu’il organise tous les ans et à laquelle ils étaient invités.

Le lendemain, 14 juillet, ils se rendent aux tribunes des Champs-Élysées d’où ils assistent au traditionnel défilé des armées.

Après le repas suivi d’un moment de repos et de détente à l’Institution nationale des Invalides, ils gagnent à 17 heures le musoir de l’avenue Friedland où se forme le cortège montant vers l’Arc de Triomphe.

La journée se termine sur l’un des "Bateaux-Mouches" : ils y partagent, avec les PGIG et leurs autres invités, le repas de fête puis assistent, la nuit tombée, au célèbre feu d’artifice.



La matinée du 15 juillet est consacrée à la visite de l’Hôtel de Ville de Paris guidée par une conférencière ainsi que quelques autres monuments de Paris tout proches.

Le déjeuner est partagé avec les pensionnaires de l’INI, avant de prendre le train du retour vers Strasbourg à 16 heures 30.

Dans l'Hôtel de ville de Paris

Plus de photos

1  - Programme des trois jours

2 - L'esprit des gestes effectués

3 - Le Ravivage de la Flamme

4 - Les témoignages des élèves


RETOUR À "ANCIENNE FÉDÉRATION"