Index du site > Fondation > Évènements et cérémonies > Dîner de gala

Dîner de gala de la Fondation des Mutilés et Invalides de Guerre

Le mardi 26 novembre 2013, la Fondation des Mutilés et Invalides de Guerre a organisé son premier dîner de gala à l’Hôtel national des Invalides, dans la salle Turenne du Musée de l’Armée. Basé sur le principe du dîner de charité, cet événement devait consacrer le lancement du Cercle des Amis de la Fondation.


Fort des soutiens dénombrés, il va permettre de développer des programmes d’action et de soutenir des projets en conformité avec les dispositions statutaires. Ainsi, quatre comités d'action ont été constitués avec pour objectif de proposer l'attribution de prix dans leurs domaines respectifs :

Pour organiser ce dîner, un long et minutieux travail de préparation a été nécessaire. D’une part, pour solliciter le concours de personnes morales et physiques invitées à rejoindre la Fondation et soutenir son action. D’autre part, naturellement, pour mettre en place et parfaire l’ensemble de l’organisation matérielle de l’événement.

Ceux qui acceptent de se joindre de manière durable à l’action de la Fondation sont réunis au sein d’une structure d’accueil : le « Cercle des Amis » de la Fondation des Mutilés et Invalides de Guerre.

Dans un contexte économique rendu difficile par la crise, les démarches de recherche de partenaires n’ont pas été à la hauteur de nos espérances. Cependant, un certain nombre de structures a accepté de soutenir la Fondation et ce succès, bien que relatif, laisse entrevoir des perspectives raisonnables de développement dans les années à venir. Que ceux qui ont accepté d’emblée de participer aux « premiers pas » de la Fondation trouvent ici l’expression de notre reconnaissance.

Une visite du Musée de l’Armée

En prélude au repas de gala, les invités qui le souhaitaient, pouvaient bénéficier d’une visite privée exceptionnelle du Musée de l’Armée. Deux groupes de visiteurs ont ainsi été constitués, chacun disposant de son conférencier. Il s’agissait de découvrir une petite partie de la section du musée consacrée à l’Empereur Napoléon 1er. En moins d’une heure, on ne pouvait qu’effleurer certains aspects de cette période de notre histoire nationale. Mais ce fut pour chacun un moment d’enrichissement de sa culture personnelle et l’occasion d’acquérir la conviction qu’il conviendrait de revenir pour en savoir bien plus !

Accueil des invités – Cocktail

Comme il se doit en un tel lieu, l’exactitude militaire était parfaitement respectée.


Le général d’armée Bruno Cuche, gouverneur des Invalides, prenait la parole pour accueillir chaleureusement l’ensemble des participants. Brièvement et avec la pédagogie qu’on lui connaît, il rappelait la vocation des lieux : l’Hôtel national des Invalides dans son ensemble, et la salle Turenne en particulier où nous étions rassemblés, à l’origine l’un des quatre réfectoires des « estropiats » du royaume de France. Émaillés d’anecdotes, ses propos éveillaient la curiosité. Pour la satisfaire, il achevait son intervention en se mettant à la disposition de tout un chacun qui voudrait l’interroger sur l’histoire et la vocation de ce monument prestigieux. Ne manquant pas à sa proposition, on retrouvera peu après notre cher Gouverneur très entouré par un groupe d’hôtes particulièrement attentifs.


Au président de la Fondation, Jean-Claude Gouëllain, revenait naturellement la charge d’accueillir les personnalités honorant de leur présence cette soirée. En tout premier lieu, Mme Charlotte Dammane, conseillère politique, chargée du lien "armée-nation" et des relations avec les associations du monde combattant au cabinet du ministre délégué aux Anciens combattants, représentant le ministre délégué aux Anciens combattants, Kader Arif ; le général de division (2S) Christian Baptiste, directeur du Musée de l’Armée qui sera particulièrement remercié pour l’accueil qu’il a bien voulu nous réserver ; madame Martine de Boisdeffre, conseiller d'État, présidente du conseil d'administration de l'INI, ainsi que le vice-président de ce conseil, le général Bruno Cuche, gouverneur des Invalides ; le médecin général inspecteur Jack Dorol, directeur de l'Institution nationale des Invalides ;  Mme Rose-Marie Antoine, directrice générale de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) ; les membres du conseil d’administration et particulièrement Mme Véronique Peaucelle-Delelis, directrice du Centre de formation au management de la défense à la direction des ressources humaines du ministère de la Défense. À tous, il exprimera sa reconnaissance d’avoir bien voulu participer à cette soirée, réservant à ses collaborateurs directs, André Auberger, administrateur de la Fondation et  Bernard Le Ferran, directeur de la Fondation, des remerciements à la hauteur de leur investissement sans limites dans la préparation de cet événement.
Pour clore les interventions orales, Mme Charlotte Dammane, représentant le ministre délégué à la défense et aux anciens combattants présentera les excuses du ministre délégué aux Anciens combattants, Kader Arif, sous le haut patronage duquel cette soirée avait été placée, un déplacement à l’étranger l’empêchant d’être auprès de nous. Par des paroles particulièrement encourageantes pour les responsables de la Fondation et leurs amis, elle rappellera que l’un des maîtres mots de la devise de notre nation est «Fraternité». Les fondamentaux de la Fondation, les soucis et l’action quotidienne des acteurs de la Fondation sont entièrement consacrés à la mise en œuvre de cette devise.


Quand viendra l’heure du cocktail et du partage du verre de l’amitié, les groupes se formeront, les conversations s’animeront, la cordialité grandira… jusqu’au moment où chacun sera invité à gagner sa place à l’une des neuf tables dressées, pour partager un dîner particulièrement soigné.

L’animation – très brillante - de ce temps de partage avait été confiée à M. Thierry Lefebvre, dont la compétence dans cette forme particulière d’art est incontestable. Au cours de la soirée, il évoquera la genèse de la Fondation à partir de l’ancienne Fédération nationale des Plus grands invalides de guerre. Il séduira l’assemblée des convives en récitant et lisant poésies et proses sur le thème de l’invalidité, le sens de la vie, la place de la souffrance…
La parole seule ne suffisant pas, la musique prendra aussi toute sa place par l’intervention régulière, très justement appréciée, du quatuor à cordes de l’Armée de terre interprétant avec brio nombre de pièces classiques.
André Auberger, administrateur délégué de la Fondation, expliquera de manière complète et détaillée les projets que la Fondation souhaite réaliser avec la participation et le soutien du Cercle des Amis, en cours de construction. Ces projets ne manquent pas d’ambition, mais leur réussite nécessite des hommes et des moyens. Ce repas constitue le premier pas d’une mise en œuvre qui sera progressive.

Avant que la soirée ne touche à sa fin, Thierry Lefebvre présentera les partenaires qui ont accepté d’accorder leur soutien à la Fondation : EDF, la Société Générale, la Mutuelle des Sportifs, les Mutuelles du Mans, la banque Neuflize OBC, Action Conseil Patrimoine, Protéor.

Pour conclure, de chaleureux remerciements seront adressés à chacun des participants qui auront permis, par leur présence, que ce premier dîner de gala de la Fondation des Mutilés et Invalides de Guerre soit une totale réussite.


Ensemble des photos prises au cours de la soirée                                     Autres photos © François Luquet

Index du site > Fondation > Évènements et cérémonies > Dîner de gala